10 astuces pour survivre à vos vacances de Noël en famille

Les vacances de Noël en famille sont à la fois les plus magiques et les plus épuisantes : enfants excités, rencontres familiales, excès gastronomiques… Si vous rendez visite à vos proches pendant ces vacances, voici quelques astuces qui pourraient vous aider à en profiter pleinement (et à en ressortir moins épuisés !).

Astuce 1 : emportez des jouets

Sans vouloir piquer le boulot du Père Noël, vous apprécierez que vos enfants aient de quoi s’occuper pendant les longs repas familiaux et les préparatifs en tout genre. Du classique, du léger, de l’efficace : misez sur des valeurs sûres. Rien de pire que de tabler sur ce qu’on va trouver à destination et de s’apercevoir que tous les vieux jouets de votre enfance ont été jetés ou donnés !

organisation vacances avec bébé

Astuce 2 : distribuez bien les repas de famille

Assez peu d’enfants sont capables de rester assis pendant 3 heures à table en demeurant civilisés. Si vous planifiez des déjeuners de famille 3 jours de suite, il est probable que l’état de nerfs de vos enfants s’en ressente fortement (et donc le vôtre…). Beaucoup de parents trouvent plus pratique d’organiser les longs repas le soir, puisque les enfants font des activités calmes, ou dorment s’ils sont petits. Ainsi, vous pouvez profiter de vos journées pour faire des activités ensemble, ou pour vous reposer ;-).

Astuce 3 : alternez le responsable du matin

Pendant ces vacances on mange beaucoup, on se couche tard, et si vos enfants sont petits et vous réveillent chaque matin à 7H la reprise risque d’être rude. Comme on peut rarement prendre des vacances pour se remettre des vacances, alternez celui qui se lèvera pour préparer le petit-déjeuner et occuper les troupes pendant que l’autre fait la grasse matinée. Evidemment, le challenge est d’arriver à conserver un relatif silence dans la maison…

Astuce 4 : sortez !

Une bonne fatigue physique : rien de tel pour ramener le calme au foyer ! La difficulté de la période de Noël tient au fait que les enfantsactivités noël en famille s’épuisent nerveusement, mais sont souvent limités dans leurs efforts physiques. Préparatifs, visites de la famille, cuisine… pas toujours facile de faire une vraie sortie chaque jour ! C’est pourtant la meilleure solution pour obtenir le calme. Et puis, regardez les choses en face : un peu d’efforts ne vous fera pas de mal pour éliminer cette délicieuse volaille farcie.

Astuce 5 : apportez de la nourriture pour les plus jeunes

Parce que les petits ne vont pas forcément sauter de joie à la vue d’une caille farcie aux raisins ou d’un plateau d’huîtres, et parce que les repas débutent souvent trop tard pour eux, prévoyez donc quelques petits pots ou plats préparés de secours.

Astuce 6 : ménagez des pauses

Oui, à votre âge vous pouvez enchaîner les repas bruyants et rencontres festives. Vos enfants, eux, reçoivent tout un tas de stimuli qu’ils ne sont pas toujours capables de gérer. Repas de noël enfantDans la mesure du possible, alterner une journée de sortie ou de visite avec une journée « off » peut éviter de vous retrouver avec un enfant infect en fin de vacances. 

Astuce 7 : anticipez vos besoins en matériel bébé

Si vous partez avec un bébé, inutile de partir avec toute la maison. Mais même si votre tante Adélaïde vous assure qu’elle a tout ce qu’il faut, renseignez-vous sur l’âge et l’état du matériel, ou mettez d’office les basiques dans le coffre au cas où. Découvrir à 8H du soir que bébé va dormir dans un lit ancien à la sécurité douteuse et au matelas puant le tabac et l’humidité n’a rien d’une expérience agréable ! 

Astuce 8 : mettez la famille à contribution

On hésite parfois bêtement à confier ses enfants 2 ou 3 heures pour souffler, se disant que c’est trop fatigant pour les autres. Sautez donc le pas, et proposez gentiment à vos parents, votre tante, votre cousine de s’occuper de vos enfants le temps d’une sortie. La formule « ça ferait plaisir aux enfants » fonctionne bien :-).

Astuce 9 : soyez zen

Quand on rend visite à la famille, il se trouve toujours une tante, une belle-mère, ou même sa propre mère pour avoir une vision radicalement différente de l’éducation. Si vous vous entendez dire que vous devriez prendre votre bébé moins souvent dans les bras parce que vous allez le rendre capricieux, qu’il n’est pas normal qu’il ne soit pas encore propre à 18 mois (parce-que-de-mon-temps-les-enfants-étaient-propres-à-un-an), que votre enfant regarde trop la télévision ou encore qu’il est trop dissipé à table : ne prenez pas tout cela personnellement et restez zens !

Astuce 10 : rentrez un jour plus tôt

Après tant d’effervescence, une journée au calme à la maison ne sera pas de trop pour faire retomber l’excitation. Et puis, cela permet aux enfants de profiter tranquillement de leurs jeux.

Bonnes vacances !

 

1 commentaire

  • Carine Mamjoza dit :

    Merci pour ces très bons conseils !
    Même si on reste à la maison, il y a une telle effervescence pendant les fêtes… il faut aussi savoir respecter le rythme des enfants pour que tout le monde profite de la fête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *