A partir de quel âge emmener un enfant en vacances ?

On peut emmener un enfant en vacances dès sa naissance, mais pas dans n’importe quelles conditions. Un guide des possibilités âge par âge.

De 0 à 3 mois : confort et proximité

Bébé est tout neuf, il est encore fragile, son système digestif peut faire des siennes, il nécessite beaucoup d’attention et un accès aux professions médicales simple et rapide. Son rythme est souvent très irrégulier, rendant les activités à heures fixes pratiquement impossibles à organiser.

quel age emmener un enfant en vacancesOn va où ? On privilégie une destination régionale en voiture ou en train. En-dessous de 3 semaines, les voyages en avion ne sont pas recommandés, et il est rare que l’on ait eu le temps de faire faire une pièce d’identité à junior.

On fait quoi ?  On choisit un endroit calme et sans contraintes où on pourra dormir, et où bébé ne risquera pas de réveiller les voisins. On peut faire des visites en extérieur, se promener, profiter de la piscine à tour de rôle pendant que l’autre surveille bébé à l’ombre. Et surtout, on prend son temps et on profite !

Notre conseil : ne vous imposez pas trop de contraintes horaires, pour que ces vacances vous permettent de faire connaissance sans stress.

De 3 à 8 / 9 mois : santé et sérénité

Bébé est plus costaud mais son système immunitaire n’est pas apte à tout supporter. S’il n’a pas reçu ses premiers vaccins obligatoires, la vigilance est de mise : mieux vaut éviter collectivités et piscines. D’ailleurs, les baby clubs et nurseries exigent le carnet de santé avec la preuve des vaccins pour accepter les enfants.

vacances avec bébéOn va où ? En France ou en Europe, voire un peu plus loin du moment que les conditions sanitaires sont bonnes et les infrastructures médicales aussi performantes que chez nous. On élimine les pays à risques de tourista et ceux dans lesquels des vaccins spécifiques sont nécessaires.

On fait quoi ? Les nuits peuvent encore être mouvementées, il est donc pratique de prévoir un format de vacances avec des activités à la carte : sorties et visites pour les jours avec, farniente pour les jours sans. Les thématiques possibles s’élargissent du moment que vous avez habitué votre enfant à dormir en poussette ou porté contre vous. Visites culturelles ou de sites, randonnées en écharpe de portage ou en porte-bébé physiologique, piscine ou plage le matin ou en fin d’après-midi, avec bébé à l’ombre.

Notre conseil : prévoyez les sorties le matin, lorsque bébé est en pleine forme ; si vous faites des sorties à la journée, vous pouvez essayer d’alterner une journée sortie / une journée calme où bébé pourra faire la sieste dans son lit. Néanmoins, beaucoup d’enfants dorment extrêmement bien à l’extérieur du moment qu’ils y ont été habitués tôt.

Pour préparer au mieux vos vacances, consultez notre guide des vacances avec bébé en mode farniente et notre guide des vacances actives avec bébé !

De 8 / 9 mois à 2 / 3 ans : surveillance accrue

Votre petit bout d’homme ou de femme commence à se déplacer, à votre grande joie. Mais attention, c’est aussi la période qui va s’avérer la plus difficile pour faire des activités en public : il a besoin de tout toucher, tout essayer, on ne peut donc le laisser évoluer dans n’importe quel environnement. Sa patience a des limites, il supporte mal la frustration car il ne comprend pas encore les règles qui régissent le monde qui l’entoure. En bref, il fait du bruit, les colères commencent et la négociation ne fonctionne pas encore.

On va où ? Partout où vous-mêmes pouvez aller sans risques sanitaires et où l’on trouve ce qu’il faut pour nourrir et soigner un enfant de cet âge dans de bonnes conditions. On évite simplement les températures extrêmes. Pour connaître les conditions d’accueil des enfants dans chaque pays, l’excellent guide Voyager avec ses enfants de Lonely Planet est un indispensable.

A partir de quel age emmener un enfant en vacancesOn fait quoi ?  Pratiquement tout ce que vous voulez dans la mesure où cela n’implique pas de rester enfermés avec d’autres personnes qui ne l’ont pas choisi ;-).  Evitez châteaux, musées et autres visites culturelles pendant quelques mois, excepté si votre enfant est particulièrement calme. C’est le moment de profiter de la nature, que vous pouvez parcourir à pieds avec un porte-bébé de randonnée, ou à vélo avec une remorque équipée d’un siège enfant sur des chemins praticables en très bon état. Les hébergements de vacances avec chemins de randonnée au départ du logement et ceux avec location de vélos sur place sont alors d’excellents choix.

Notre conseil : soyez particulièrement vigilants sur l’adaptation de votre location de vacances au stade de développement de votre enfant. Escaliers, mezzanine, bibelots à moins d’1 mètre de hauteur, piscine non clôturée à proximité sont à bannir. Gérez bien vos sorties au restaurant pour en profiter sans ambages.

 

 

De 2 / 3 ans à 7 ans : découvertes à profusion

Les enfants sont de véritables éponges, avides de découvertes du moment que les temps de concentration sont adaptés à leurs capacités. Vous allez adorer leur expliquer le monde qui les entoure.

On va où ? On fait toujours attention aux conditions sanitaires, mais on peut se rendre dans un pays chaud ou au contraire plutôt froid sans stress. Dès que votre enfant mange comme vous et ne met plus de couches, la logistique des voyages s’en voit simplifiée.

Activités enfantsOn fait quoi ? Presque tout, la seule limite étant les capacités physiques des plus jeunes. Plage, campagne, montagne, ville : à vous de choisir. La randonnée est plus compliquée de 3 à 6 ou 7 ans car les enfants sont trop lourds pour être portés et pas assez endurants pour marcher longtemps. Avec le vélo on peut s’adapter en utilisant en alternance remorque ou vélo suiveur. Côté activités culturelles on peut s’en donner à cœur joie, en commençant avec des visites spéciales enfants. Vous pouvez prévoir des vacances à thème pour répondre aux interrogations de vos enfants : les volcans d’Auvergne, la préhistoire dans le Périgord, les châteaux forts en pays cathare…

Notre conseil : adaptez les temps de découverte à votre enfant. Ils sont tous différents, mais globalement vous pouvez tabler sur les temps de visites suivants : 3/4 ans = 20 minutes, 4/5 ans = 30 minutes, 6/7 ans = 45 minutes.

A partir de 7 ans : vive les copains !

A cet âge, ce qui intéresse souvent le plus les enfants dans les vacances, ce sont les copains qu’ils se font. Pour éviter les récriminations, il faut souvent composer !Clubs enfants

On va où ? Où on veut, en veillant à choisir un pays sans risque. C’est le moment de découvrir les merveilles que recèlent les autres pays et la richesse des cultures d’ailleurs. On peut commencer à faire les vaccins pour aller en Afrique et dans certains pays d’Asie, et l’organisme est généralement suffisamment costaud pour supporter un épisode de tourista.

On fait quoi ?  Sans contraintes, on s’adapte aux goûts de sa famille et on explore le monde. Plongée à Bali, randonnée aux Antilles, roadtrip en Islande ou dans l’Ouest Américain, stage d’archéologie… Les enfants ont leur propres goûts et leurs aspirations, et le plus difficile est souvent de contenter tout le monde !

Notre conseil : évitez d’embarquer les enfants dans des vacances à thème qui ne leur plaisent pas, leurs protestations auront vite faite d’entamer votre bonne humeur. Recherchez le donnant-donnant, quitte à les inscrire dans un club pour qu’ils puissent profiter des copains pendant que vous partez visiter ce joli village à l’architecture typique.

Bannière vacances toussaint 190816

Par Carole Boutet

 

5 Commentaires

  • Avec notre bébé de 7 mois, ce que nous avons le plus de mal à gérer ce sont les restaurants. Il s’impatiente vite, veut attraper tout ce qui se trouve sur la table et n’aime pas trop le bruit… du coup pendant notre séjour à Londres, nous n’avons manger que dans des fast food. L’avantage, c’est qu’on n’attend pas pour être servi et surtout comme on paye avant, on peut partir dès que bébé s’énerve. Au bout de 3 jours, je rêvais d’une salade verte 😉 Mais en général, nous évitons les restaurants. En revanche, pour le reste, il est plutôt sympa, notamment en balade : il est très curieux de tout ce qui l’entoure, en extérieur comme dans des musées.
    Cet article est en tout cas très intéressant. Et je suis aussi fan du Lonely, voyager avec des enfants !

    • Carole dit :

      Ha ha ! Le restaurant ce n’est pas toujours une partie de plaisir, et à 7 mois c’est trop tôt pour les restos avec un espace de jeux. L’une des possibilités est de faire manger bébé avant, de le promener et d’attendre qu’il se soit endormi pour aller au resto. Mais bon, il ne faut pas qu’il soit trop sensible aux bruits !
      Carole, de Bougerenfamille

  • Alice dit :

    Nous sommes en plein dans les préparatifs de cet été (Grèce avec mes « beaux-enfants »)
    Et c’est drôle car quand on parle de ce voyage avec les enfants, ce que tu décris ressort très clairement dans leurs interrogations.

    Mini-Lui n°2, 3 ans et demi nous dit qu’il envie de nager comme un poisson dans la mer. qu’il veut aller à la mer…
    Mini-Lui n°1, 9 ans, en revanche s’inquiète de savoir s’il y aura d’autres enfants. Et je crains de ne pas l’avoir rassuré en lui disant que s’il en rencontrait, ils ne parleraient surement pas la même langue (j’aimerais que ça le motive à bosser un peu plus son anglais, mais je crois m’y être prise comme un manche !! 😀 )

    • Carole dit :

      Avec les « beaux-enfants » ça doit prendre encore une autre dimension ;-). Heureusement, la mer ça réconcilie tout le monde. Prévoyez les masques et les tubas, il y en a dès 3 ans dans les grandes surfaces de sport : il faut s’entraîner dans la baignoire avant 😀 Et pas de panique pour la langue : les enfants savent communiquer beaucoup mieux que nous, et c’est l’occasion de commencer à apprendre quelques mots de grec !

      Bonnes vacances !

      Carole, de Bougerenfamille

  • Fred Mercier dit :

    Article intéressant, bien écrit et qui a le mérite d’exister.
    « Gérez bien vos sorties au restaurant pour en profiter sans ambages. »
    – C’est particulièrement vrai. Je me rappelle d’un repas de midi à Dinan en Bretagne
    cet été, rue de l’Horloge, qui a viré au cauchemar ! en effet dans cette rue passante
    de Dinan avec de nombreux bars et restaurants surtout, les enfants et les familles ne
    sont pas les bienvenues ! La pizzéria dont je tairais le nom où nous avons voulu manger
    est tenu par un restaurateur la 50ne avec une grande moustache ridicule allongée qui frise sur les côtés. Nous avons été pris à parti par un client car notre fils faisait du bruit, ce monsieur a littéralement explosé sur sa chaise, alors qu’il était arrivé depuis peu. Le restaurateur ensuite a pris son parti et ça a été une engueulade générale dans ce restau peu accueillant. Un conseil évitez toute la rue même si vous allez à Dinan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *