Les idées reçues sur les vacances avec bébé

On entend beaucoup de choses sur les vacances ou les voyages avec bébé. Alors, est-ce que c’est bon pour lui ? Est-ce que c’est galère ? On a voulu tordre le cou à quelques-unes des principales idées reçues.

Voyager avec les enfants, c’est onéreux. Chers parents, profitez de ce temps béni où vos enfants ne paient pas encore l’avion (avant 2 ans) et très souvent ne sont pas comptabilisés pour l’hébergement non plus. Sachez également que tant qu’ils ne sont pas en primaire la plupart des instituteurs ne voient aucune objection à ce que vous partiez en vacances pendant les périodes scolaires, ce qui vous garantit des économies substantielles pour vos vacances en famille.

Cela perturbe les bébés. Il ne faut pas confondre les repères quotidiens dont les bébés ont besoin avec les changements de lieu. Vous pouvez être à l’autre bout du monde dans un environnement complètement différent et conserver les rituels et les rythmes auxquels il est habitué. Les bébés s’adaptent souvent beaucoup plus facilement au décalage horaire que les adultes !

C’est risqué pour sa santé. Il existe de nombreux pays qui ne présentent aucun risque sanitaire pour les tout-petits et dont les services médicaux sont comparables en qualité à ceux de la France. Attendez un peu pour les régions dans lesquelles il vous sera nécessaire de faire des vaccins spécifiques.

Les trajets avec un bébé, c’est pénible. On ne va pas se voiler la face, si vous devez passer 8 heures dans une voiture avec un bébé ce sera forcément plus contraignant Voyage avec nourrissonet plus fatigant qu’à deux. Néanmoins, quand les enfants sont tout petits ils dorment pour la plupart beaucoup, ils n’ont pas la possibilité de marcher et ils ne parlent pas (si vous ne mesurez pas encore cet avantage c’est que vous n’avez pas d’enfant de 2 ans et plus, revenez dans quelques temps ;-)). Pour le coup, les temps de trajet sont nettement plus simples à gérer que lorsqu’ils sont plus vieux.

Cela ne sert à rien, bébé ne s’en souviendra pas. C’est penser que toute les expériences avant 3 ou 4 ans sont sans objet : le fait que les enfants ne sachent pas les retranscrire ne signifie pas qu’elles ne les construisent et ne les enrichissent pas. Et puis, si c’est bon pour les parents, cela rejaillit forcément sur les petits !

C’est plus fatigant que de rester à la maison. Cela dépend de la formule que vous choisissez. Si vous optez pour un séjour où vous n’aurez pas à refaire vos valises ni faire du trajet pendant une semaine, il ne tient qu’à vous de vous adonner au farniente à volonté ! Et sans les tâches quotidiennes à assumer (et l’ordinateur :roll: ) vos nuits seront plus longues.

Dans un prochain article nous parlerons des astuces pour faciliter les voyages avec les enfants. N’hésitez pas à nous envoyer les vôtres !

En complément, nous vous proposons plusieurs articles pour préparer un voyage avec bébé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *