La pêche à pied en famille

Les enfants apprécient beaucoup la pêche à pied : une chasse amusante les pieds dans l’eau qui leur donne la fierté de ramener le repas ! Pour leur enseigner comment trouver coques, palourdes, couteaux etc, ce n’est pas très compliqué, il suffit de savoir quoi chercher et où…

Comment ça se passe ? 

Où peut-on pêcher à pied ?

Partout où il y a une marée et de la vase ou des rochersIl peut arriver qu’une zone soit interdite à la pêche, le plus souvent pour des raisons de contamination ou de pollution. Lorsque c’est le cas, l’arrêté préfectoral est normalement affiché à l’entrée de la plage. Pour être sûrs, si vous ne voyez pas d’autres personnes pêcher sur la plage contactez la mairie.

Quand effectuer cette activité ?

En été, la pêche à pied verra toute la famille barboter dans quelques millimètres d’eau pour le bonheur des plus jeunes. Habillés un peu plus chaudement, vous pourrez également ramasser les coquillages au printemps et à l’automne.

Cette activité s’effectue bien sûr à marée basse ; renseignez-vous sur les horaires des marées. Le mieux est d‘arriver une à deux heures avant l’heure de la marée basse.

L’équipement

© Iodde.org

En été, nous vous conseillons de porter des sandales ou des chaussons pour aller dans l’eau. Vous pouvez aussi pratiquer la pêche pieds nus mais il n’est pas rare de se couper sur une coquille de crustacé.

Au printemps et en automne, privilégiez des bottes et un bon ciré : il y a toujours plus de vent au bord de l’eau et la température ressentie est plus froide. Donc même s’il ne pleut pas, le ciré vous coupera efficacement du vent. Quant aux bottes, elles sont vivement recommandées : à ces saisons, on se refroidit très vite une fois qu’on a les pieds mouillés !

Vous pouvez très bien pêcher à mains nues, ou utiliser des gants. En dehors d’un panier ou d’un sceau pour collecter votre butin et d’une épuisette pour les crevettes, évitez si possible d’utiliser des outils : les râteaux de jardin utilisés pour « labourer » la vase font de gros dégâts sur l’écosystème. Préférez leur les petits râteaux spécifiques vendus sur le bord de mer.

Quelle que soit la saison, ne sous-estimez pas le pouvoir de la réverbération même avec quelques millimètres d’eau : crème solaire et chapeau vont seront utiles !

La sécurité

Sur la très grande majorité des plages, la pêche à pied ne représente aucun danger. Néanmoins, parce que certaines zones du littoral présentent une configuration particulière, il vaut mieux respecter certaines règles de prudence :

  • Privilégiez des coefficients de marée entre 70 et 95 : plus faibles vous ne trouverez pas grand chose, plus élevés ce sont les grandes marées. Evitez ces dernières car l’eau remonte vite et certains pêcheurs se sont fait piéger. 
  • Renseignez-vous toujours auprès du poste de surveillance ou des autochtones pour savoir s’il existe des endroits dangereux (bancs de sable ou dénivelés qui entraînent des montées des eaux plus rapides à certains endroits qu’à d’autres).
  • Enfin, relevez la tête très régulièrement pour regarder autour de vous où en est le niveau de l’eau.

Que pêcher et à quelle période ?

© Iodde.org

© Iodde.org

Toute l’année, vous êtes libres de pêcher coques, couteaux, bulots et bigorneaux. On notera également les moules, même si le printemps est la période idéale pour les ramasser.

Au printemps et en été, partez à la châsse aux palourdes. De juin à septembre vous trouverez des crevettes.

Comment pêcher ?

Nous nous concentrons ici sur les espèces qui se pêchent sans ustensile tranchant. En effet, pour les mollusques qui doivent se détacher des rochers au moyen d’un couteau, nous vous recommandons d’attendre que les enfants aient 9 ou 10 ans, de même que pour les crabes.

  • Les moules (taille mini 4 cm) : elles se détachent facilement des rochers à la main.
© Iodde.org

© Iodde.org

  • Les coques (taille mini 3 cm) : trouvez 2 petits trous côte à côte dans la vase, plongez la main et ramassez la coque ; elles sont souvent en banc donc fouillez autour de votre 1ère prise.
  • Les palourdes (taille mini 4 cm) : vous les repérerez grâce au trou qu’elles laissent à la surface, soit 2 petits trous pour le mâle, soit en forme de huit pour la femelle. Elles sont souvent de 8 à 12 cm sous la surface, donc une pelle ou un râteau peuvent être utiles.
  • Les bigorneaux et les bulots (taille mini 3 et 4,5 cm) : découvrez-les collés aux parois des rochers, souvent recouverts d’algues. Ils se détachent très facilement à la main.
  • Les couteaux (taille mini 10 cm) : trouvez un petit trou dans la vase (souvent en forme de longueur, comme un trou de serrure), et mettez-y une pincée de sel. Vous n’avez plus qu’à attendre que le couteau remonte à la surface ; vous pourrez aisément l’attraper avec les mains par la coquille mais attention : il faut être rapide !
  • La crevette grise (taille mini 3 cm) : vous la trouverez dans les anfractuosités remplies d’eau entre 2 espaces rocheux ou dans les cuvettes naturelles formées par la mer. Une épuisette est nécessaire ainsi que de la patience : la petite crevette est rapide :-).

Si vous soulevez une pierre ou une roche, veillez à la remettre en place afin de préserver l’écosystème de votre gibier :-). Pour en savoir plus sur la réglementation de la pêche à pied et la préservation du milieu naturel, consultez le site Iodde.org.

La conservation

Sortis de leur milieu naturel les coquillages se conservent mal en dehors du frigo. C’est la raison pour laquelle on évite de pêcher par grosse chaleur. De même, il vaut mieux rentrer chez soi mettre son butin au frais dès que la pêche est finie, ce n’est pas le moment de se faire dorer au soleil !

Nous vous conseillons de consommer vos coquillages dans la journée. Avant préparation, conservez les coquillages dans un endroit frais ou au réfrigérateur, et de préférence sous un linge humide pendant un maximum de 12H pour les coques et les moules, 24H pour les couteaux, 48H pour les bigorneaux, les bulots et les palourdes. 

Bon appétit !

 

Pour des vacances les pieds dans l’eau, consultez notre liste de destinations pour marins en herbe.

 

par Carole Boutet

 

publié le 12 juin 2013

modifié le 16 juillet 2014

1 commentaire

  • THOMASSE dit :

    Commentaires très utiles, de très bon conseils pour la sécurité mais aussi pour la consommation !!!
    Après avoir lu ses conseils partez tranquilles à la pêche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *