La randonnée en raquettes en famille

La randonnée en raquettes est l’une de ces activités de montagne que l’on peut pratiquer en famille. Que votre enfant ait 6 mois ou 10 ans, vous trouverez le parcours adapté pour une belle balade qui fera plaisir à tous. Bien-sûr, quelques règles de sécurité sont à respecter.

Pourquoi on aime la randonnée en raquettes

Randonnée en raquettesMême dans les petites stations de ski, le seul moment de la journée où l’on est vraiment au calme est souvent pendant la montée en télésiège. La randonnée en raquettes vous emmène sur des chemins moins fréquentés. Là, vous profiterez vraiment du silence ouaté de la montagne ; en outre, les non skieurs pourront découvrir de superbes points de vue auxquels on n’accède qu’à ski ou en raquettes. Et puisque la montée est progressive, les oreilles des enfants ne souffrent pas.

Enfin, la randonnée en raquettes ne nécessite pas de compétences physiques ou techniques particulières. Si l’on choisit des parcours simples et peu dénivelés, même les jeunes enfants peuvent participer.

A savoir avant de se lancer

L’utilisation de raquettes est déconseillée pour les personnes qui ont les chevilles fragiles. En effet, la randonnée en raquettes se pratique normalement sur une surface non stabilisée (non damée). La conservation de l’équilibre en descente sollicite alors fortement les chevilles.

Néanmoins, vous pouvez pratiquer la rando raquettes sur des sentiers prévus à cet effet, et également à côté des traces de ski de fond (en faisant bien attention à ne pas les détériorer). Dans ce cas, vous serez sur une surface stabilisée ou semi-stabilisée qui facilitera votre progression et mettra nettement moins vos chevilles à l’épreuve.

La rando raquettes sur le bord des pistes de ski alpin est dangereuse : gare à l’accident !

Ne laissez rien au hasard si vous partez avec des enfants. Par exemple si votre destination est un restaurant de montagne, appelez la veille afin de vous assurer qu’il est ouvert et qu’il n’y a pas de ruptures de stocks à partir d’une certaine heure (les approvisionnements en montagne peuvent être complexes).

Faire de la randonnée en raquettes avec un enfant qui ne marche pas

Rando raquettes bébéSur un parcours sans gros dénivelé vous pouvez emmener un jeune bébé dans une écharpe ou un porte bébé ventral. A partir de 9 mois, vous le porterez sur le dos dans un porte-bébé de randonnée, en utilisant bien le pare-soleil. Dans tous les cas, ne laissez pas un seul centimètre de peau non couvert (en dehors du visage !) : froid et soleil + réverbération sont incompatibles avec la peau des petits.

Certains parents utilisent une luge pour tirer leur enfant. Bien que l’idée soit séduisante, en pratique cela comporte des inconvénients : en montée vous risquez de lâcher la luge, surtout si vous portez des gants. En descente le poids de la luge vous entraine vers le bas. Une solution consiste à monter dans la luge avec l’enfant en descente à condition d’avoir une bonne visibilité sur le terrain. En montée on peut tout simplement porter l’enfant. A envisager donc en fonction du dénivelé de l’itinéraire.  

Si vous portez votre enfant, il est impératif d’utiliser un sentier stabilisé balisé. En effet, sur le non stabilisé les risques de chute sont réels et le poids de l’enfant ne permet pas de gérer correctement son équilibre.

Bien protéger un bébé porté en montagne

Un enfant porté ne se réchauffe pas par le mouvement. La vigilance est de mise pour éviter l’hypothermie, en particulier avec les enfants qui ne parlent pas encore. Des bébés ont eu les pieds gelés car ils n’étaient pas suffisamment couverts : soyez prévoyants et très vigilants.

En montagne, on porte les enfants aux heures les plus chaudes de la journée, et en aucun cas lorsqu’il fait moins de 5°C au plus froid de la balade. Les températures peuvent chuter rapidement : il faut prévoir d’être de retour au plus tard à 16H de décembre à février, 16H30 en mars-avril. Toutes les heures, vous devez vous arrêter et vérifier que les extrémités de bébé sont bien chaudes. 

Pour maintenir une bonne température corporelle, habillez votre enfant avec une couche de vêtements supplémentaire par rapport à vous. Couvrez particulièrement les extrémités : tête, mains, et surtout pieds. Voici un exemple de la panoplie pour un bébé porté à 5°C :

  • un body manches longues + un collant en laine, ou un body intégral (avec les pieds),
  • un pantalon confortable et un t-shirt manches longues,
  • un pull,
  • des chaussettes de ski et un bonnet,
  • une combinaison intégrale hiver matelassée, c’est-à-dire comprenant pieds et moufles.

Ne sous-estimez pas l’effet du vent : à la moindre brise, ajoutez une cape pour les plus petits ou un protège porte-bébé pour les porte-bébés de randonnée. Bébé est ainsi coupé du vent et la température ressentie est nettement moins froide (mais ne dispense pas de la superposition de couches).

Faire de la randonnée en raquettes avec un enfant qui marche

Randonnée raquettes enfantIl est possible de commencer la rando raquettes dès 4 ans si votre enfant a l’habitude de marcher. Nous vous conseillons néanmoins d’attendre 6 ou 7 ans pour tenter un itinéraire non stabilisé. En effet, cela demande une bonne maîtrise de son équilibre et c’est un peu plus physique que la marche simple. Pour une idée des distances possibles en fonction de l’âge, vous pouvez lire cet article.

Comme pour toute nouvelle activité physique, commencez plutôt par un itinéraire très court, et qui offre un intérêt pour l’enfant, comme un point de vue, une chose spéciale à voir, ou un chocolat chaud à l’arrivée 😉 . Attention avec la randonnée raquette : on se déshydrate vite, et comme l’enfant n’a pas chaud il peut ne pas ressentir la soif : il faut donc l’anticiper pour lui. 

L’équipement

  • Une paire de raquettes (ben oui 😀 ) que vous pouvez louer, il existe des tailles enfants,
  • des chaussures de randonnée (les après-skis ne sont pas adaptés),
  • des guêtres de randonnée pour éviter que la neige s’infiltre dans les chaussures,
  • des bâtons de ski si vous empruntez un itinéraire non stabilisé,
  • les accessoires habituels en montagne : gants, bonnet, lunettes de soleil,
  • un sac à dos avec nourriture (barres de céréales et/ou fruits secs), eau, crème solaire, couverture de survie, téléphone,
  • et si vous partez sur un sentier non stabilisé (non balisé ni damé), munissez-vous d’un ARVA (Appareil de Recherche de Victimes en Avalanche) + pelle + sonde.  

La sécurité

Renseignez-vous sur l’état de la neige et les conditions météo avant de partir : elles peuvent changer rapidement en montagne.

Randonnée en raquettesSi vous empruntez un sentier non balisé, partez avec un guide. Certaines zones peuvent être dangereuses parce que vous ne savez pas ce qu’il y a sous la couche de neige ou parce que la constitution du terrain peut entraîner des avalanches.

Buvez avant d’avoir soif pour éviter la déshydratation qui paradoxalement est courante en montagne.

En hors balisé, l’ARVA est absolument nécessaire. Pour un point sécurité plus complet, vous pouvez vous référer au site prevention-securite-montagne.fr.

Profitez des points de vue et savourez le silence (si les enfants vous en laissent l’occasion 😉 ). N’hésitez pas à emporter une paire de jumelles, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir certains spécimens de la faune de montagne.

Envoyez-nous vos photos !

Retrouvez nos sélections dans les Pyrénées et dans les Alpes pour des randos raquettes en famille.

  

6 Commentaires

  • Sandrine dit :

    Tiens bon sujet et j’avoue que j’ai un peu honte! en 10 ans à la montagne, pas encore de rando en raquette!
    Par contre je suis sceptique sur le bébé dans le porte bébé en montagne, il fait trop froid. J’ai trop d’amies qui se sont fait peur en partant ainsi et qui ont vu leur petit avec les pieds et les mains toutes bleues, et tout cela malgré notre habitude du froid et un bon emmitouflage!
    Pour ma part, je préfère marcher sur des sentiers un peu damés en le tirant sur une luge avec dossier, avec combinaison et chancelière autour des jambes!

    • Carole dit :

      C’est une très bonne remarque Sandrine, tu as raison d’en souligner les dangers. C’est pourquoi nous précisons bien pas en-dessous de 5 degrés, et bien emmitouflé. On peut aussi ajouter un protège porte-bébé qui coupe du vent, c’est très efficace.
      Et on peut rappeler de faire des pauses régulièrement, et d’en profiter pour s’assurer que bébé a bien chaud partout.

  • marine dit :

    Ne JAMAIS porter un bébé dans le dos!!!!!

    Attention!!!

    Immobile, il se refroidit, contrairement à ses parents qui fournissent un effort et ne s’aperçoivent pas du froid.
    Si on doit porter un enfant en balade au ski, c’est sur le ventre quand il est tout bébé, pour qu’il soit en peau à peau, sous le blouson de son parent.

    Il y a des cas catastrophiques d’enfants dont les jambes ont été amputées à cause du gel et de l’inconscience des parents, et d’autres qui y ont perdu la vie.
    Les « sports d’hiver » sont quelque chose de sérieux, la montagne et ses dangers ne sont pas à prendre à la légère.

    • Carole dit :

      C’est une mise en garde légitime, c’est pourquoi si vous lisez intégralement notre article vous constaterez que nous attirons l’attention des parents sur la règle impérative de ne jamais faire de balade à moins de 5°C (donc pas de gel), et que nous donnons la tenue vestimentaire adéquate pour bien protéger les enfants. Dans notre exemple, le bébé a sur les jambes 1 collant ou body intégral + des chaussettes de ski + une combinaison hiver matelassée.

      En revanche, de simples chaussettes et une paire de chaussures ne sont pas suffisantes.

      Carole, de Bouger en famille

  • gaia dit :

    Un article très intéressant: on a fait ce w-e une rando à raquettes avec les enfants dans le Vercors. Gros succès!
    En revanche, je suis très réservée quant à faire de la rando raquettes avec bébé sur le dos. Même s’il fait 5 degrés quand oncommence la balade, les températures peuvent très vite chuter en montagne!

    • Carole dit :

      C’est une bonne remarque, merci. je modifie l’article pour indiquer « 5°C au plus froid de la balade » et je précise pour les heures chaudes de la journée d’être de retour à 16H30 maximum.

      Carole, de Bouger en famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *