5 conseils pour ne pas perdre son enfant dans la foule

Perdre son enfant dans la foule ça n’arrive pas qu’aux parents indignes. Nombre d’enfants ont échappé à la vigilance de leur famille alors même qu’ils étaient accompagnés et surveillés. Heureusement ces épisodes se terminent presque toujours bien !

 Nommez un seul adulte responsable de la surveillance

enfant dans la fouleLe nombre peut parfois être votre ennemi. La majeure partie des disparitions et accidents d’enfants se produit parce que plusieurs adultes étaient présents et chacun pensait que l’autre surveillait le ou les enfants. Vous êtes en couple ou en groupe ? Entendez-vous entre vous sur qui exactement est responsable des enfants (ou de quels enfants, vous pouvez partager). Si vous êtes de surveillance et que vous devez faire autre-chose comme emmener l’un des enfants aux toilettes, prévenez les autres adultes, et demandez qui est de garde pendant votre absence. 

 Faites un brief sécurité en arrivant

Dans votre esprit foule + enfant = danger, vous accentuez votre vigilance en conséquence. Votre enfant, lui, ne fait probablement pas cette association et demeure d’une insouciance inattaquable, privilège de l’enfance. Sans chercher à lui faire peur, vous mettrez plus de chances de votre côté qu’il ne coure pas partout au milieu des gens si vous lui expliquez les risques de la foule.

 Avec les plus jeunes, essayez de respecter la parité adultes / enfants

On n’a pas toujours le choix, mais l’équation est simple : si l’un de vos enfants se blesse (ou donne un coup de pied à un autre enfant, ou se fait pipi dessus, ou tout autre évènement qui va détourner votre attention), vous allez devoir vous occuper de lui. Et malgré toute votre bonne volonté, surveiller le second enfant en même temps va s’avérer problématique. Dans la mesure du possible, attendez d’être à plusieurs adultes pour pratiquer l’activité que vous aviez prévue, ou prévoyez-la à une période où il y a moins de monde.

 Apprenez à votre enfant à rester où il est

Qui dit foule dit visibilité réduite. De par leur taille, les petits sont particulièrement pénalisés pour repérer une personne parmi d’autres. Et que fait généralement un enfant qui ne voitenfant perdu plus ses parents ? Il les cherche, se déplace, part dans tous les sens, et se perd lui-même alors qu’il n’était probablement qu’à 2 ou 3 mètres de sa famille ! Le mot d’ordre : s’il ne vous voit plus, il doit rester où il est, bien regarder autour de lui et vous appeler. Si après vous avoir appelés au moins 5 fois (ou « plusieurs fois » pour un enfant qui ne sait pas compter) vous n’apparaissez pas, alors il peut s’adresser à une maman (oui, c’est plus sûr) pour dire qu’il est perdu.

 Enseignez-lui l’art de l’observation

Vous êtes-vous déjà retrouvés au supermarché à 3 mètres de votre enfant, à le regarder vous chercher du regard sans vous trouver ? Les plus petits ont une manière erratique d’observer ce qui les entoure. Mais ça s’apprend ! Commencez dès 2 ans par la mini chasse au trésor à la maison : vous disposez dans une pièce les éléments d’un puzzle en bois par exemple, et votre enfant doit les retrouver. L’objectif est qu’il prenne l’habitude de faire lentement un 360 ° en se mettant au milieu de la pièce pour ne rien rater. Ensuite, jouez régulièrement à lui demander de retrouver une personne ou un objet à l’extérieur : « Où se trouve le Monsieur avec la casquette rouge ? Où vois-tu une statue ? »… Le jour où il ne vous verra plus à côté de lui, il sera plus armé pour vous repérer, et ça peut faire la différence.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes vacances en famille ! 🙂

par Carole Boutet

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *