News : Voyager en avion enceinte n’est pas dangereux

Après quelques semaines de grossesse, la perspective de prendre l’avion peut être préoccupante pour les futures mamans. Le RCOG (Royal College of Obstetricians and Gynaecologists) affirme dans un récent article que cela ne pose aucun problème dans le cadre d’une grossesse dite normale. Un point est également fait sur l’utilisation des scanners d’aéroports.

Jusqu’à quel terme voyager en avion enceinte ?

enceinte avion

© Vesselthefilm – Flickr

A partir de 36 semaines de grossesse (32 pour les grossesses multiples), prendre l’avion peut déclencher le travail. C’est pour cette raison que la plupart des compagnies aériennes n’acceptent pas les femmes enceintes à partir de la 37ème semaine.

Mais avant cela, un voyage en avion dans le cadre d’une grossesse qui se déroule normalement ne représente pas de risque d’accouchement prématuré, indique le Dr Greer, auteur de l’article.

Les précautions à prendre

Si vous dépassez les 4 heures de vol, les risques de thrombose veineuse (aussi appelée phlébite) sont multipliés par 3. Il s’agit en fait de la formation de caillots de sang principalement dans le réseau veineux des jambes. Pour éviter cela, le RCOG conseille de porter des bas de contention à compression graduée : pas très sexy mais efficace 😉 . En France, on peut se les faire prescrire par son médecin ou sa sage-femme et se les faire rembourser.

femme enceinte avionBon à savoir également : prendre l’avion enceinte peut augmenter la sensation d’inconfort et le mal des transports.

Enfin, il est conseillé aux futures mamans qui présentent une grossesse à risque ou des antécédents de fausse couche d’effectuer une échographie avant le voyage afin de contrôler l’évolution et la localisation du bébé.

Les scanners corporels inoffensifs pour les futures mamans

On en trouve de plus en plus dans les aéroports internationaux, et ils sont source de préoccupations pour les femmes enceintes. Mais qu’elles se rassurent, les radiations sont tellement infimes que le risque d’impact sur la santé est nul. Pour l’anecdote, elles sont même inférieures à celles reçues pendant 2 minutes de vol !

Avant le voyage…

Si votre grossesse nécessite une surveillance particulière, ou si vous avez des problèmes circulatoires, parlez-en à votre médecin ou sage-femme. En particulier si le vol dure plus de 4 heures : chaque cas est différent et vous serez conseillés au mieux. De plus, il vaut mieux vous faire délivrer un certificat indiquant clairement la date prévue d’accouchement, ce qui évite de se faire refuser à l’embarquement par certaines compagnies.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *