Voyage avec bébé : petit guide AVANT / APRES

Ceux qui sont déjà parents ont pu constater une légère (très légère) différence entre les voyages sans et avec bébé. Voici avec un zeste d’humour une comparaison avant / après.

 

Voyager avec un bébé, qu’est-ce que ça change ?

Prenons l’exemple d’un départ en avion (mais la comparaison est transposable à tous les moyens de transport !).

AVANT : vous préparez votre valise en 2H la veille au soir (vous avez quand-même essayé vos maillots de bain il y a 3 semaines), vous y mettez tout ce qui peut vous servir sur l’inspiration du moment et vous ajoutez les 3 bouquins que vous allez dévorer.

voyage avec bébéAPRES : une semaine à l’avance vous passez 1/2 journée à essayer de faire rentrer la moitié de la maison dans 1 grande valise + un sac à dos + une moyenne valise + un sac à langer. Vous n’essayez pas le dernier maillot qui vous va car vous savez que vous n’aurez absolument pas le temps d’aller en racheter un avant le départ. Vous prenez un livre. Pas trop gros et pas trop compliqué, qui puisse se lire par tranches de 10 à 15 minutes sans perdre le fil. Et des magazines – c’est bien les magazines, ça ne demande pas beaucoup de concentration 😉 

AVANT : vous imprimez vos documents de voyage, vous achetez un guide que vous lirez pendant le trajet et si vous avez oublié quelque-chose vous l’achèterez sur place.

APRES : vous faites des listes de choses à emmener / à acheter / à garder à proximité / à ne pas oublier (si si, c’est différent !). Vous étudiez à l’avance les activités possibles sur place, et surtout celles envisageables avec un bébé ou dans le lapse de temps où vous prévoyez de le confier au baby club. Si vous partez à l’étranger, vous passez des heures sur Internet à vous renseigner sur l’état sanitaire du pays, les températures, le taux d’humidité, la possibilité ou non d’acheter des couches et du lait et/ou de la nourriture pour enfants, et à quels prix, et tout un tas d’autres informations qui n’intéressent que les jeunes parents.

AVANT : vous vous pointez à l’aéroport 1H30 à l’avance, vous feuilletez un magazine dans les files d’attente et vous profitez du temps qu’il vous reste pour faire des achats au duty free.

APRES : vous arrivez à l’aéroport 3H à l’avance, vous êtes en nage d’avoir à porter et tirer tant de poids. La file d’attente est atrocement longue, l’un de vous va changer le petit pendant que l’autre fait la queue tout en priant pour que la progression ne s’accélère pas soudainement car toute la famille doit être à l’enregistrement en même temps. Le contrôle sécurité se passe sans encombre – bébé s’est endormi – mais aaarrgh ! les porte-bébés sont interdits sous le portique de sécurité donc il faut l’en sortir. 

AVANT : pendant le trajet vous bouquinez ou vous regardez un film, vous vous assoupissez un peu et vous étudiez votre guide touristique pour choisir tous les supers endroits que vous allez visiter.

APRES : vous vous assurez que bébé boit régulièrement pendant le décollage, ensuite vous le bercez pour l’endormir. Et là, vous vous apercevez qu’il n’est pas très confortable de tenir un livre à bout de bras. Vous poseriez bien le livre sur votre bébé mais vous avez peur de le réveiller. Vous décidez de regarder le film, vous vous assoupissez un peu mais d’un œil seulement : bébé gigote. Vous évitez de discuter avec votre conjoint sur les activités de vacances pour ne pas réveiller le petit, et quand ce dernier se réveille vous êtes de toute façon trop occupés à le nourrir, le changer et le divertir pour planifier les 2 visites que vous vous êtes fixés.

AVANT : à l’arrivée vous laissez vos valises dans la chambre et vous partez explorer les alentours, à moins de vous offrir directement un cocktail bien frais en amoureux (qui a dit un mojito ?).

APRES : à l’arrivée vous vous assurez que le lit bébé est en place et que tout le matériel bébé est bien présent. Vous vérifiez l’état de propreté du sol si bébé a commencé le 4 pattes : pas envie qu’il serve de ramasse poussière ! Vous sortez les éléments dont vous avez besoin pour le petit, vous le changez, le nourrissez et le mettez au lit parce qu’il est fatigué par le voyage. Vous-mêmes commencez à ressentir la fatigue et l’un de vous est chargé de trouver quelque-chose de comestible à rapporter avant de vous coucher effondrer.

AVANT : grasse matinée sauf quand vous décidez de partir en excursion pour la journée. Vous vivez au jour le jour, vous laissez porter par vos envies et mangez un maximum à l’extérieur : après tout, les vacances c’est s’affranchir des contraintes !

APRES : bébé n’est pas au courant de l’existence des grasses matinées, n’attendez pas de miracle. Levés (trop) tôt, vous découvrez qu’il est possible de faire énormément de choses avant 10H, sans file d’attente ! Vous mangez au resto quand c’est possible, vos genoux sont souvent occupés et vous avez renoncé à porter des vêtements propres toute la journée.

C’est sûr, là tout de suite ça donne un peu moins envie de réserver les prochaines vacances ;-). Mais il y a heureusement  un tas de bonnes raisons de franchir le pas… Découvrez-les dans notre article 6 bonnes raisons de partir en vacances avec bébé.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *