Les 5 raisons pour lesquelles bébé pleure en avion (et comment y remédier)

… et comment y remédier ! Les pleurs de votre bébé en avion, c’est ce que redoutent la plupart des parents lorsqu’ils s’envolent pour un long voyage. Vous l’avez nourri, changé, câliné et rien n’y fait ? Avant que la tension monte, voici les 5 pistes à explorer :

1. Bébé est perturbé par la faible oxygénation de l’avion

bébé en avionL’atmosphère en cabine est comparable à celle que vous trouvez au sommet d’une montagne de 1500 à 2500 mètres. Autrement dit, l’oxygène est plus rare et la pression inférieure à celle que vous trouvez au niveau de la mer. Conséquence, certaines personnes ressentent une angoisse voire des difficultés à respirer. Si nous, adultes, sommes en mesure de nous raisonner, les bébés ne peuvent comprendre l’origine de ce changement.

Comment l’aider : le calme est son allié, gardez-le contre vous. Pour les plus petits des caresses et des paroles apaisantes, pour les plus grands des jeux pour détourner l’attention.

2. La sécheresse de l’air perturbe bébé en avion

Le taux d’humidité en avion est d’environ 20%, ce qui rend l’air très sec. Les porteurs de lentilles en savent quelque-chose. Résultat : yeux et peau secs, sécheresse dans le nez.

Comment l’aider : en l’hydratant d’une bonne couche de crème avant le voyage et en le faisant boire toutes les 20 minutes. Le sérum physiologique vous sera utile pour nettoyer régulièrement son nez et lui en mettre 2 gouttes dans chaque œil toutes les heures. Certains bébés apprécient également le brumisateur d’eau ; orientez-le vers le plafond pour que l’eau retombe doucement, et non directement vers le visage.

3. La différence de pression lui fait mal aux oreilles

La pression perturbe bébé en avionL’arrière du tympan et les sinus contiennent de l’air. Au cours de la montée, ce dernier se dilate tandis que pendant la descente il se contracte, d’où des douleurs chez certaines personnes dues aux différences de pression.

Comment l’aider : c’est la déglutition qui va lui permettre de rééquilibrer la pression dans ses oreilles. Tétée, biberon, repas, tétine : tout est bon.

Retrouvez aussi une astuce pour éviter que votre bébé ait mal aux oreilles en avion, conseillée par les hôtesses de l’air elles-mêmes !

4. Le changement d’environnement et la promiscuité l’inquiètent

Souvenez-vous que votre bébé ne comprend pas ce qu’il fait là. Il sait seulement que ses habitudes sont modifiées et que le décor est différent et peut-être moins confortable.

Comment l’aider : vous seul(e) savez ce qui rassure le mieux votre enfant 🙂

5. Il est fatigué mais n’arrive pas à s’apaiser pour s’endormir

Faire dormir bébé en avionAu-delà d’une certaine dose de fatigue et d’énervement, ce sont les nerfs qui prennent le dessus chez les enfants. De nombreux parents connaissent bien la difficulté qu’il peut y avoir à ramener au calme un enfant qui a franchi le « cap ».

Comment l’aider : les hôtesses de cabine ont l’habitude de voir des parents marcher avec leur enfant dans les bras (ou dans un porte-bébé) dans l’avion pour le calmer. Le challenge pour vous est de rester aussi zen que possible pour communiquer un maximum de sérénité à votre boule de nerfs. Pas facile mais nécessaire !

Rassurez-vous, la plupart des vols avec bébé se passent très bien, mais en cas de besoin vous serez parés… bon voyage en famille !

par Carole Boutet

 

4 Commentaires

  • Voyage sans problèmes avec Justine (9 mois a l’époque) sur un vol Lyon – Ile Maurice via Paris. Grâce a la nacelle elle a dormi des 10 heures habituelles a l’aller (vol de nuit).
    Voyage sans problèmes non plus avec mon grand bebe de presque 3 ans sur vol Lyon – New York via Londres…

    • Carole dit :

      Des enfants très adaptables, quelle chance ! Plus grands il vaut mieux prévoir de quoi les occuper, pour la santé mentale de tous 🙂

      Carole, de Bougerenfamille

  • ekeyno dit :

    Bonjour
    Je dois me rendre à la réunion avec bébé de 10 mois qui rentrera difficilement dans les nacelles. Le voyage se passe intégralement durant sa nuit. Vous avez une idée de comment le faire dormir ???

    • Carole dit :

      Bonjour,
      L’idéal dans ce cas est de partir avec un siège auto inclinable (de nombreuses compagnies les acceptent du moment que la largeur répond à leurs normes, et bébé est confortablement installé), mais ça veut dire payer sa place. Certaines compagnies font un tarif enfant intéressant, à voir. Sinon, sans achat de place, je dirais que le plus pratique est le porte-bébé ventral ou l’écharpe (entraînez-vous avant si vous n’êtes pas habitués). Votre bébé aura plus de chances de dormir, et vous n’aurez pas à le réveiller pour l’attacher en cas de turbulences car il le sera déjà. Bon voyage ! 🙂

      Carole, de Bougerenfamille.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *