Voyager avec bébé en avion

Il est possible de voyager avec bébé en avion dès la sortie de maternité avec certaines compagnies, et globalement dans les 15 jours suivant la naissance. Voyager en avion avec un tout petit n’est pas un problème avec une bonne organisation.

A quel âge peut-on prendre l’avion avec bébé ?

Vous pouvez très rapidement voyager avec bébé en avion. Voici l’âge minimum pour les principales compagnies opérant en France :

bébé en avion

Néanmoins, sachez que la plupart des médecins recommandent d’attendre deux semaines avant de faire le premier voyage avec bébé. Attention à prévoir un justificatif d’identité pour votre enfant ! Même pour un vol intérieur, en France on ne vous laissera pas monter en avion avec bébé sans sa pièce d’identité.

Comment les nourrissons sont-ils installés en avion ?

Avant 2 ans votre enfant voyagera sur vos genoux moyennant environ 10% du prix normal d’un billet. En effectuant une demande à la réservation puis à l’enregistrement, vous pourrez disposer d’une nacelle suspendue sur les longs courriers. Il faudra simplement que votre bébé fasse moins de  10 à 15 kilos selon les compagnies, et maximum 70 à 85 cm. Pour éviter les mauvaises surprises, effectuez votre pré-enregistrement en ligne ou par téléphone quand c’est possible. Sinon, n’hésitez pas à arriver avant le début de l’enregistrement. Certains vols sont très familiaux, il pourrait donc y avoir pénurie de nacelles.

Lorsqu’une nacelle vous est attribuée, vous disposez d’une place à un endroit spécifique de l’avion qui permet d’accrocher la nacelle juste devant vous. Vous pouvez ainsi surveiller votre bébé tout en disposant de toute votre place. Et vous pourrez même allonger les jambes, luxe généralement impossible en classe économique !

nacelle avion

Emporter une écharpe de portage ou un porte bébé ventral peut s’avérer utile. Votre enfant pourra ainsi dormir contre vous tout en étant assis et attaché. Il suffira de passer sa ceinture de sécurité (qui sera attachée à la vôtre) entre vous et lui.

 

 

Comment cela se passe t-il pour les bébés plus grands ?

Lorsque votre enfant ne peut plus aller dans le berceau et que le voyage est long, il peut être pénible de l’avoir sur les genoux. Vous ne serez pas libre de vos mouvements, il aura sûrement du mal à trouver une bonne position de sommeil…

tarif bébé avionDans cette situation vous préférerez peut-être lui réserver un siège. Vous paierez alors le tarif enfant, variable d’une compagnie à l’autre.

Si vous disposez d’un siège pour bébé vous pourrez y installer son siège auto. Celui-ci devra être homologué, mesurer au maximum 41 cm de large et pouvoir être attaché avec la ceinture. Votre enfant pourra dormir confortablement, ce qui est difficile dans un siège d’avion !

L’autre avantage de cette option c’est que vous disposerez d’un siège auto sûr et en bon état dans votre pays de destination. 

Comment gérer les temps d’attente dans l’aéroport ?

N’hésitez pas à faire la queue à tour de rôle pour l’enregistrement si vous êtes 2 adultes : pendant que l’un patiente l’autre peut occuper les plus jeunes. Assurez-vous simplement d’être au complet au moment d’arriver au comptoir d’enregistrement.

Pour le contrôle sécurité pas le choix : tout le monde doit faire la queue en même temps. Dans certains aéroports les familles avec enfant en bas âge sont prioritaires, mais c’est aléatoire.

Pour l’embarquement les familles avec enfants en bas âge sont prioritaires, hormis chez certaines compagnies low cost qui font payer plus cher l’embarquement prioritaire. Attention, cela n’est peut-être pas dans votre intérêt : plus tôt vous serez dans l’avion, et plus longtemps vous resterez confinés dans un espace restreint ! Notre conseil : embarquez vers la fin, le temps d’attente avant le décollage sera moins long.

L’avion permet d’emporter une poussette. Beaucoup de compagnies aériennes vous permettront d’ailleurs d’utiliser votre poussette jusqu’au pied de l’avion et de la récupérer dès la descente. Avec les compagnies classiques le poids de la poussette n’est pas comptabilisé dans le poids des bagages en soute. Pour les compagnies low cost, il y a un supplément à payer dès la réservation.

La poussette est utile dans l’aéroport si c’est l’heure de la sieste ou si votre enfant est du genre à s’échapper à la moindre occasion ! Vous pouvez aussi utiliser une écharpe de portage ou un porte bébé, moins encombrants.

Bébé dans l’aéroport

Pour les enfants qui marchent, il peut être avisé de ne pas les porter dans l’aéroport. Les faire marcher, voire courir, leur occasionnera une fatigue physique qui les aidera à être sereins et à bien dormir dans l’avion.

Les aéroports étant des espaces immenses, vous trouverez souvent des couloirs ou des espaces un peu excentrés pour faire courir votre enfant ou lui faire faire des jeux physiques (la grenouille, marcher en crabe, à cloche pied…) pour le fatiguer et l’occuper. Et ce sans risquer de gêner les autres voyageurs.

Les oreilles de bébé et l’avion

La préoccupation majeure des parents en avion est d’éviter à leur bébé les douleurs aux oreilles dues aux différences de pression. Pour cela, il est important de faire boire votre enfant toutes les 2 à 3 minutes en phase de décollage comme à l’atterrissage.

Si votre enfant est fortement enrhumé avant le départ ou s’il a une otite, consultez votre médecin. Les affections ORL peuvent déclencher de fortes douleurs au décollage et à l’atterrissage ; c’est pourquoi il est généralement déconseillé de prendre l’avion dans ces cas là. Si vous ne pouvez éviter le voyage, le médecin pourra décider de prescrire à votre bébé des antidouleurs locaux ou certains autres médicaments de circonstance.

vacances été famille

Prévoir la nourriture de bébé en avion

En avion vous pouvez emporter tout le nécessaire pour les biberons sans restriction. La règlementation sur le transport de liquides dans les avions ne s’applique pas aux biberons et à l’eau pour les petits. Vous pouvez donc emporter pots, petites bouteilles d’eau et nécessaire pour préparer un biberon. En revanche si vous avez des médicaments pensez à apporter la prescription.

Vous n’aurez aucun mal à faire réchauffer un biberon dans un avion, mais ce n’est généralement pas possible pendant le décollage ni pendant l’atterrissage. Vous devrez donc anticiper et utiliser éventuellement un sachet de maintien au chaud.

Un long trajet en avion avec bébé

Si vous êtes l’heureux parent d’un bébé qui dort beaucoup, vous n’aurez pas de mal à gérer la durée du voyage. Pour tous les parents d’enfant normaux – qui aiment bouger, qui s’impatientent quand ils sont inactifs – il est préférable d’apporter jeux et livres. Vous les présenterez un à un, histoire que votre enfant ne se lasse pas de toutes vos munitions dès le début.

Par ailleurs, si vous le pouvez pensez à réserver un siège le long de l’allée : vous pourrez ainsi vous lever à volonté sans crainte de déranger un autre passager.

Pour conserver une bonne ambiance dans l’avion, laissez les jouets sonores et musicaux à la maison. Retrouvez aussi toutes nos astuces pour que le voyage se passe bien, sans vous fâcher avec le reste des passagers, et s’il vous reste des questions, leurs réponses se cachent peut-être par là

Si vous vous demandez encore si l’avion est le meilleur mode transport pour partir avec bébé, voici notre comparatif des avantages et inconvénients à prendre en compte.

par Carole Boutet

7 Commentaires

  • Cristiana dit :

    D’habitude je voyage avec mon bébé dans le mei tai. Ce qui est la compagnie aérienne qui a des lits pour les enfants comme dans l’image? Ils sont merveilleux!!!!

    • Carole dit :

      Toutes les compagnies qui sont mentionnées dans le tableau sur les nacelles proposent ce dispositif. Il est presque toujours disponible sur les vols long courrier à condition de préciser à la réservation et à l’embarquement que vous souhaitez une nacelle, et que votre bébé ne dépasse pas le poids et la taille indiqués dans le tableau.
      Carole, de Bougerenfamille

  • Mitchka dit :

    des fois, on peut avoir tout bien organiser et c’est quand même la pagaille (pour ne pas dire le gros bordel!!) avant le départ, pendant le trajet et même un peu après… mais c’est ce qui fait le charme de nos enfants : ils savent toujours nous surprendre !! 🙂

  • Gustin Anaïs dit :

    Bonjour et merci pour cet article. Nous voyagerons pour la première fois avec notre fils cet été. 3h de vol avec Ryanair direction la Suède. Il aura 9 mois. Votre article a répondu à la majorité de mes inquiétudes ! Une question persiste concernant les bouteilles d’eau pour les biberons. Peut-on prendre la quantité nécessaire au séjour ou juste pour le vol ? Je ne pense pas trouver de Mont Roucous en Suède. Il me faudrait donc…28 petites bouteilles ou 5 grandes bouteilles d’1,5L…Je suis très inquiète concernant ce point ! Merci d’avance pour votre retour

  • Sandra dhl dit :

    Bonsoir et bonne année !
    Nous partons pour Rome 5 jours ac notre bébé Noah qui aura 4 mois
    1er vol de bébé bec EasyJet !
    Nous sommes un peu inquiet du décollage avec les oreilles mais c tout !
    En revanche nous souhaitons partir dans une destination ensoleillée et aussi lointaine fin mai mais on n’a pas trop d idées encore
    On connaît déjà la Guadeloupe et la Martinique..:-/
    On avait pensé à la Malaisie ou Miami (2 destinations opposés ) je sais
    Si qqun a une expérience sur là Malaisie ou Miami je suis preneuse !
    Bonne soirée
    Sandra

  • narcisse dit :

    Lors d’un voyage en avion il n’est pas évident d’emmener l’ensemble des équipements pour bébé. Vous pouvez désormais vous connecter à une autre famille sur place pour louer les équipements clefs dont vous avez besoin sur le site https://www.goslighter.com/fr/location/equipement-puericulture
    Bonne découverte et bon voyage à tous,

    Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *