La cueillette des mûres en famille

Les randonnées en famille, nous vous en avons déjà parlé, avec des conseils pour s’organiser, pour estimer les bonnes distances et pour initier les enfants en douceur. Aujourd’hui, nous vous parlons de la cueillette des mûres, une sortie super sympa à faire en famille à la fin de l’été.

La cueillette des mûres, on fait comment ?

Où peut-on cueillir des mûres ?

cueillette des mûresC’est le côté pratique : on trouve des mûriers sauvages sur la plupart des sentiers de France. Si vous connaissez déjà un coin, tant mieux, mais si ce n’est pas le cas lancez-vous sur un chemin de campagne, il y a fort à parier que vous tomberez sur des mûriers.

Quand

En fonction des années et de la région, de mi-juillet pour le sud à septembre pour le nord.

A quel âge ?

A partir de 2 ans les petits peuvent participer, à condition d’être bien accompagnés. Le mûrier étant aussi une ronce, le tout est d’éviter les balafres ! A partir de 5 ans ils seront plus autonomes, et plus efficaces dans leur quête 😉

On s’habille comment ?

Comme toutes les mamans le savent les fruits rouges tâchent. Un t-shirt sombre et pas récent est à préférer au tout nouveau t-shirt blanc ! Pour éviter de se piquer, un vieux t-shirt à manches longues est encore mieux.

Equipez-vous de pantalons et de chaussures montantes : bien que ce soit rare, il existe toujours un risque de rencontrer un serpent. Il est recommandé de taper le sol au moyen d’un bâton avant de s’approcher, le serpent étant facilement effrayé par le bruit. Plus communes, les tiques, qui apprécient les herbes hautes, peuvent transmettre une maladie grave (maladie de Lyme). Raison de plus pour éviter les shorts.

La sécurité

Le mieux est de trouver des mûriers sur un sentier pédestre, pour éviter les risques de la route lorsqu’on fait la cueillette dans les palisses sur le bord d’une départementale. Comme pour toute autre activité qui peut absorber votre attention, vérifiez l’absence de risque à proximité tel que cours d’eau et a-pic : difficile de cueillir des mûres et de surveiller les enfants de près en même temps !

Ne cueillez que les mûres qui se situent à au moins 80 cm du sol : celles qui se situent plus bas peuvent avoir été souillées par des déjections animales sans que cela soit apparent, ce qui peut provoquer une maladie grave. Le repère pour les plus petits (à partir de 3 ans) : ils ne doivent cueillir que des baies à hauteur de tête et au-dessus.

Qu’est-ce qu’on fait des mûres ?

C’est sûr, on peut les manger pendant la cueillette. Toutes les mûres sont comestibles, il faut simplement prendre celles qui ont des grains bien gonflés, ce sont les plus sucrées. Un peu comme pour toutes les baies, elles sont généralement plus faciles à cueillir lorsqu’elles sont à point : si elle résiste, laissez tomber.

On peut aussi fabriquer des confitures très simplement, Internet regorge de recettes. Et si vous n’aimez pas avoir des pépins entre les dents, optez plutôt pour une gelée. Il en reste moins mais quel délice ! Et les plus petits adorent avec le yaourt.

Cueillir des mûresLe truc en plus : pour aider votre préparation à prendre, cueillez quelques mûres rouges. Elles contiennent un gélifiant naturel et leur acidité contribuera à la bonne conservation de vos bocaux.

Enfin, la cueillette des mûres fait partie de ces activités qui sont encore plus sympas à plusieurs familles ou entre amis…

Bonne cueillette, et bon appétit !

 

publié le 21 août 2013

modifié le 14 août 2014

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *