Gérer l’endormissement de bébé à l’extérieur en 10 points clés

En voyage ou en sortie, nous avons tous à cœur que nos enfants dorment bien et trouvent le sommeil facilement. Si vous redoutez les premières nuits en-dehors de la maison ou si vos premières expériences ont été un peu chaotiques, ces 10 points pratiques peuvent vous aider.

 Commencer tôt

faire dormir bébé

C’est tout bête mais faire dormir bébé à l’extérieur pour la première fois alors qu’il a 1 an entraîne plus de risques qu’il soit inquiet ou un peu perturbé que si vous aviez commencé alors qu’il était nourrisson. Il aura enregistré le fait qu’il a déjà passé la nuit ailleurs que dans sa (ou votre) chambre, et que tout s’est bien passé.

 Choisir l’endroit où faire dormir bébé

Un espace rassurant et calme (mais pas forcément silencieux !) est important pour les petits. Autrement dit, soit il est seul dans une pièce ou avec d’autres petits enfants qui doivent dormir également, soit vous le gardez avec vous. Exemples d’endroits adaptés : une chambre, un bureau, voire même une salle de bain où il sera tranquille, même s’il a en bruit de fond une musique ou des discussions animées qui viennent d’une autre pièce. Exemples d’endroits inadaptés : là où d’autres enfants jouent, où il y a des cris, où il y a du passage ou un bruit qui peut être inquiétant.

 Seulement quand ils vont bien

Oui, bon, c’est vrai que ça paraît logique, mais il fallait le préciser, hein ! On évite de cumuler les difficultés…Mais si vous êtes déjà en voyage et n’avez pas le choix, alors optez plutôt pour un repas dans votre logement et préparez-vous à rester à côté de votre bout de chou le temps qu’il s’endorme.

 Expliquer ce qui va se passer

Les enfants n’aiment pas le flou, même tout petits. Parfois le ton de la voix qu’on utilise pour leur expliquer qu’on reste juste à côté et qu’on viendra les chercher pour rentrer à la maison, ou qu’on va se coucher dans le lit d’à côté un peu plus tard, peut suffire à les rassurer. A partir de 12 à 18 mois en fonction du niveau de compréhension des enfants, le mieux est de leur parler du déroulement du séjour ou de la soirée avant même de partir.

 Trouver le bon moment pour les coucher

faire dormir bébé à l'extérieurLe piège est de les coucher soit trop tôt parce qu’on veut être tranquilles entre adultes, soit trop tard par manque de vigilance et qu’ils soient passés d’un état de fatigue à un état de surexcitation par la fatigue. Dans un cas votre enfant risque de vous rappeler toutes les 2 minutes, dans l’autre bon courage pour les ramener au calme une fois qu’ils tiennent sur les nerfs !

 Faire retomber la pression

Quand l’environnement est nouveau et qu’on est dans des circonstances spéciales, les enfants sont plus énervés, même petits. Tout comme nous quand il se passe quelque-chose qui sort de l’ordinaire, ils peuvent avoir plus de mal à s’endormir. Pour calmer le jeu, essayez une histoire, une chanson ou un bercement en fonction des âges, voire une petite balade en poussette ou en porte bébé

 Reproduire le rituel de la maison

Refaire les mêmes étapes, dans le même ordre avec les mêmes objets (doudou, tétine, couverture, éventuellement un élément de décoration ou un jouet) permet de placer l’enfant dans sa zone de confort. La première fois, vous pouvez faire dormir votre enfant dans le lit d’appoint dans lequel il passera sa nuit une ou deux fois chez vous avant le départ, pour l’habituer.

D’où l’intérêt également de choisir un rituel simple et portable : évitez la grosse boîte à musique ou le doudou géant :-).

 Prendre le temps

Oui, vous avez envie d’aller prendre le dessert, ou de discuter avec vos amis, ou de profiter du coucher de soleil sur la terrasse… Mais mieux vaut sortir de table 20 minutes ou louper une partie de la soirée plutôt que de retourner 10 fois voir un enfant inquiet.

 Rester à l’écoute

endormissement enfantA l’extérieur de la maison, le baby phone est votre allié. Une crise de pleurs ou un appel vite gérés évitent de faire monter l’inquiétude chez votre enfant. D’ailleurs, il est fréquent que celui-ci vous appelle juste pour vérifier que vous l’entendez bien, il sera alors serein quand il verra que vous répondez à son appel.

 

 Accepter de changer de méthode s’il le faut

Les enfants on d’énormes facultés d’adaptation, mais parfois l’excitation et l’envie de voir ce qu’il se passe sont trop fortes. A situation exceptionnelle méthode exceptionnelle : envisagez de laisser votre enfant s’endormir près de vous dans la pièce commune, et prévenez-le que vous le porterez dans son lit. En revanche, il n’a bien-sûr pas le droit de se lever !

Et pour vous, qu’est-ce qui fonctionne ? Donnez-nous vos recettes !

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *