Trick or treat !

Autrement dit : « un bonbon ou un sort ». Halloween, c’est le mardi-gras des temps modernes version vampires. Au cas où vous auriez un doute, les enfants adooorent Halloween.

HalloweenVous pensez qu’Halloween est une fête consumériste inventée par le lobby des fabricants-de-bonbons-et-costumes-réunis et sponsorisée par les dentistes ? Vous avez peut-être raison, mais ce n’est pas important.

Avec Halloween, vous savez que vous n’allez pas passer la journée la plus reposante de l’année, mais quand vous voyez le bonheur et la satisfaction qui se peignent sur le visage de votre enfant, vous vous dites que ça valait le coup…

Alors, pour les parents novices qui voudraient tenter l’aventure, décryptage :

Où et quand aller faire la quête d’halloween ?              

Si vous habitez dans un quartier dans lequel la moyenne d’âge est de 55 ans, préférez peut-être un autre quartier. Le bon quartier c’est celui dans lequel il y a beaucoup de familles, et dans lequel vous croisez des hordes d’enfants déguisés.

Traditionnellement, Halloween débute à la tombée de la nuit. Mais vers 16 ou 17H on commence à croiser des petits pirates un peu partout.

Avec qui ?

La quête sera plus agréable à plusieurs : les enfants pourront choisir leurs victimes ensemble, et vous pourrez discuter avec un autre parent. Mais attention ! Au-delà de 4 enfants c’est une meute : les gens ont tendance à donner moins quand les enfants sont nombreux

Comment ?

Halloween décoration

© Target

Certains habitants mettent une citrouille ou autre signe distinctif approprié devant leur porte : vous savez que vous pouvez y aller. Pour les autres, les enfants peuvent toujours tenter leur chance.

La phrase qui doit être dite par les enfants : « Un bonbon ou un sort ! ». Vous, restez donc en retrait mais toujours à portée de voix et avec une vue directe sur vos enfants.

Soyez sympas avec les voisins : demandez à vos enfants de ne sonner qu’une seule fois et brièvement. Autre point qui peut sembler naturel, mais qu’on n’entend pas toujours : insistez pour que les enfants disent « ce n’est pas grave » en souriant à ceux qui n’ont rien à donner et disent au-revoir quand-même.

Prévoyez un sac par enfant ! Vous serez surpris des quantités récoltées 😀

Infos vérité

L’excitation est susceptible de rendre les enfants amnésiques sur :

– les règles élémentaires de politesse,

– les règles de la circulation routière.

Avec les plus jeunes, attendez-vous donc à devoir répéter à peu prés 12 000 fois « Dis merci à la dame » et « Attends-moi pour traverser la route ».

Pour finir, il faudra gérer l’ingestion de toutes ces sucreries. Bonne chasse !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.