Randonnée en famille : quelle distance pour quel âge ?

A partir de quel âge peut-on emmener les enfants en randonnée ? Sur quel terrain ? Sur quelle distance peuvent-ils marcher ? Nous avons croisé des expériences personnelles avec des avis de médecins pour vous répondre !

Quelle randonnée en famille, pour quel âge ?

randonnée en familleDès 3 ou 4 ans, beaucoup d’enfants sont capables de marcher 3 ou 4 kilomètres. Bien-sûr, il vaut mieux partir le matin lorsqu’ils sont encore pleins d’énergie, et faire des pauses. S’arrêter pour regarder le paysage, les animaux, les plantes permet d’intéresser les enfants tout en les laissant souffler.

Si votre enfant ne marche jamais, démarrez avec une balade très courte pour augmenter progressivement. Si votre enfant marche régulièrement, sur les trajets d’école par exemple, il éprouvera certainement plus de facilités à effectuer une randonnée.

Voici un schéma indicatif de ce qu’un enfant en bonne santé et marchant régulièrement peut faire en randonnée (sans dénivelé) :

  • 3 ans     »          3 km,
  • 4 ans     »          4 km ou 2,5 km + 2,5 km (avec une bonne pause déjeuner entre les deux),
  • 5 ans     »          5 km ou 3 km + 3 km,
  • 6 ans     »          7 km ou 4 km + 4 km,
  • 7 ans     »          9 km ou 5 km + 5 km,
  • 8 ans     »         11 km ou 6 km + 6 km.

Selon le Docteur Philippe Moteau, médecin de la Fédération Française de randonnée, il faut compter une moyenne de 1 km/h pour un enfant de 4 ans, et de 3 km/h pour un enfant de 8 ans.

Vous pouvez également marcher en montagne jusqu’à 2200 – 2500 mètres s’ils n’ont pas de problème ORL. Attention cependant à réduire les distances si le dénivelé est significatif !

Vers 10-11 ans, les enfants présentent quasiment les mêmes capacités qu’un adulte en ce qui concerne la marche, à vous d’ajuster en fonction de vos observations. La règle d’or : ne jamais surestimer leurs capacités pour ne pas les mettre en difficulté.

Jusqu’à deux ans : poussette ou portage ?

Certains sentiers de randonnée sont accessibles pour une poussette tout terrain. Ils sont généralement signalés comme tels à l’office du tourisme. Dans ce cas, vous pouvez utiliser une poussette, en privilégiant un modèle sport ou treck. Si votre poussette n’est pas équipée de base d’un pare soleil, nous vous conseillons d’en acheter un : devoir bouger l’ombrelle à chaque changement de direction est franchement pénible à la longue !

randonnée en famille avec enfantsPour la majorité des randonnées, les enfants de moins de 3 ans auront besoin d’être portés. Même si dès 16 mois ils réclament souvent de faire quelques pas (on peut voir des petits de 18 mois marcher 1 km en 2 ou 3 étapes pour suivre les plus grands !).

Pour votre confort, et afin d’avoir les mains libres en cas de chute, nous vous recommandons d’utiliser une écharpe de portage ou un porte bébé.

Si vous randonnez au soleil plusieurs heures, mieux vaut opter pour un porte bébé de randonnée : le pare soleil et la circulation de l’air autour de l’enfant lui éviteront coups de soleil et échauffement. Evidemment, ce n’est pas une raison pour oublier la crème solaire et le chapeau…

Pour les nourrissons, c’est-à-dire les enfants qui ne tiennent pas encore assis, l’écharpe ou le porte bébé physiologique s’imposent. Dans ce cas, s’il fait chaud veillez à choisir un parcours ombragé, et n’hésitez pas à emporter un parapluie pour vous faire de l’ombre.

Lorsqu’il ne dort pas, votre enfant aura besoin de se dégourdir les jambes régulièrement, même s’il ne marche pas encore. Pensez à le sortir du porte bébé toutes les 2 heures.

 Jusqu’à 7 ans, évitez les dénivelés…

… à moins que vous ne viviez en montagne ! Beaucoup d’enfants sont vite découragés par une côte, et peuvent se bloquer irrémédiablement s’il y en a trop souvent. Les descentes ne sont pas faciles à gérer non plus pour les petits : les risques de chute sont accrus, et si le sol est caillouteux donc instable ils peuvent se sentir en danger.

Les guides de randonnée indiquent généralement le dénivelé. Privilégiez les parcours qui présentent un dénivelé de moins de 100 mètres lorsque vous partez avec des enfants de moins de huit ans.

Bien-sûr, si vous portez votre enfant rien ne vous empêche de le faire en montagne ! A condition de ne pas dépasser les 1800 mètres les premiers mois. Pour être plus à l’aise en descente avec ce poids supplémentaire, vous pouvez utiliser des bâtons de randonnée.

Si vous vivez en montagne, il faudra aller progressivement et proposer de donner la main dans les descentes pour rassurer les plus petits.

Lisez la suite de notre dossier randonnée en famille : Comment initier les enfants en douceur ?

par Carole Boutet

5 Commentaires

  • randonnée dit :

    Merci pour cet article, je prends note !

  • Jessica dit :

    Bonjour,

    Nous faisons pas mal de randonnées en famille et les gens me disent que nous faisons trop marcher notre fils… je me demandais du coup si ce n’était pas dangereux pour lui?
    Il a 2 ans et 7 mois et marche 4km en 1h30 puis en général porte bébé pour le reste de la rando. Parfois il remarche 1 petit km après une sieste dans le porte bébé.
    Je tiens à préciser que nous ne le forcons jamais… est-ce dangereux ?
    Merci de votre réponse 🙂

    • Lionel dit :

      Bonjour Jessica,
      Pour ma part je ne trouve pas ça dangereux, pourquoi ça le serait tant que vous ne le forcez pas. S’il est demandeur, autant en profiter, un enfant de 2 ans est bien plus à l’écoute que nous de nous-même et sait dire stop quand il est fatigué ou qu’il a soif.
      Mon fils a fait pas mal de randonné petit vers l’âge du vôtre et vers 3 ans et c’était pareil, la il a 4 ans 1/2, il aime moins marcher en montée (plus par ennui je pense car il a atteint un âge où interagir avec son entourage est encore plus facile, il peut faire plus de choses et c’est passionnant) par contre il resterait la journée dehors même sous la pluie. Il était très demandeur pour marcher quand nous partions et nous étions à l’écoute également.
      S’il voulait marcher il marchait, s’il voulait être porté nous le portions. Pour ma part je fonctionne toujours comme ça quand nous allons nous balader. En ce moment j’adapte les randonnées pour ne pas le dégouter et qu’il garde le goût.
      Dans les cailloux et rochers je le laissais également au plus aller seul, à son rythme, trouver ses équilibre, sans me sentir obligé de l’aider constamment par peur mais en restant proche.
      Maintenant il est très à l’aise, a une très bonne motricité, de l’équilibre et est agile et il ne manque pas d’énergie loin de là.
      Si on peut imaginer un cadre pour rassurer et donner une idée comme cet article, rester à l’écoute de votre enfant comme vous le faite est le meilleur moyen pour qu’il puisse se développer au mieux.
      Un cadre est nécessaire mais nous avons tendance à être bien trop protecteur en France mais pas forcément dans le bon sens du terme par moment, voir certaines écoles dans les pays nordiques et ce dont les enfants sont capables, ici ça serait inimaginable voir traité de maltraitance alors que les enfants s’éclatent d’où les réactions que vous pouvez avoir. Les gens ont vite tendances à cataloguer en France.
      Ne doutez pas.

  • Jo dit :

    Bonjour,

    Nous faisons des randos en montagne presque tous les week-ends. Nous avons utilisé un porte bébé Baby Bjorn léger (~600g), qui se met sur le ventre puis sur le dos lorsque l’enfant grandit, jusqu’à ce que notre fils ait 2 ans. Nous l’avons habitué progressivement à marcher, en le portant par intermittence. Maintenant il a 4 ans, et marche sans problème 10km à plat ou bien 600m de dénivelé positif (montée), à condition d’aller à son rythme et de toujours lui trouver une motivation : aller voir des animaux, explorer une grotte, grimper des rochers, aller manger dans un resto d’alpage, jouer à la moto avec un bâton, lui faire une « remontée mécanique » avec un bout de corde, etc. S’il est fatigué, on le porte sur les épaules. Nous lui prenons toujours des choses qu’il aime pour grignoter, et nous faisons toujours une ou deux longues pauses (30min-1h) pour souffler. Cela prend donc la journée, mais au moins il n’est pas dégoûté.
    Il faut bien penser à emmener des vêtements secs de rechange, surtout si l’on transpire à travers le sac de portage.

    Bonnes randos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.